En tant qu’étudiant je fais très attention à toutes mes dépenses et surtout en voyage.

Mon voyage en Islande n’en fait pas exception car j’ai dépensé moins de 530€ tout compris (billets d’avion, logement, nourriture…) pour 8 jours.

Si tu as lu mon récit, tu as pu te rendre compte que cela ne m’a absolument pas empêché de vivre des choses incroyables (aurores boréales, geyser, cascades, grotte de glace…).

J’aurais pu dépensé encore moins si je connaissais déjà toutes les astuces que je vais te donner maintenant et si je m’y étais pris un peu plus à l’avance (j’ai pris mon billet une semaine avant et j’ai commencé à me renseigner sur l’Islande la veille).

Je suis sur que tu trouveras là des astuces de radin qui te seront bien pratiques si tu comptes un jour mettre les pieds en Islande.

Je terminerai cet article par décrire mes dépenses personnelles durant le voyage.

Les billets d’avions pour l’Islande: vous pouvez en avoir pour moins de 100 € A/R

Une fois qu’on a fait le choix de notre destination, la première chose qu’on regarde c’est le prix du billet d’avion. Sauf que c’est le moment où tu peux te faire arnaquer le plus et perdre énormément d’argent.

Les comparateurs de prix des billets d’avion

Attention aux arnaques

Toi comme moi, nous utilisons des comparateurs de prix afin de trouver le vol le moins cher selon la destination.

Mais ces comparateurs ne sont pas toujours très fiables.

En fait, la majorité d’entre eux ne sont pas recommandés car ils utilisent diverses techniques d’arnaque.

Commentaires de personnes ayant été arnaquées ppar des comparateurs de prix de billets d'avion

Par exemple, en enregistrant ton IP la première fois que tu recherches un vol pour te faire une idée du prix, le comparateur augmentera les prix pour ton retour sur le site afin de te faire croire qu’il ne reste que quelques de places disponibles et qu’il faut donc payer ton billet immédiatement même si elle est beaucoup plus cher qu’auparavant.

En réalité, tu seras le seul à payer le billet à ce prix là. Si tu penses ‘être dans ce cas là, demande à un ami de vérifier s’il voit les mêmes prix depuis chez lui. Si ce n’est pas le cas, ne te précipite pas pour acheter ton billet.

Deux comparateurs que je recommande

Deux sites que je trouve vraiment fiables sont Skyscanner et Google Flights.

Cependant, même si ces sites sont aujourd’hui assez fiable, je te conseille une fois que tu connais le nom de la compagnie aérienne que tu vas emprunter (grâce à ces comparateurs), d’aller directement sur leur site officiel sans passer par le comparateur.

En effet, même sur Skyscanner il est possible de subir une petite arnaque qui consiste à afficher un prix plus faible que la réalité et qu’une fois qu’il t’aura redirigé sur le site officiel de la compagnie, tu te rendras compte que les frais de dossier augmentent le prix du billet d’une manière non négligeable.

Le bus pour relier l’aéroport à Reykjavík

Pense à réserver un bus pour rejoindre Reykjavík en arrivant en Islande car l’aéroport est assez éloigné (environ 50km). Il est possible d’avoir de bonnes réductions en prenant tes billets de bus en même temps que le billet d’avion si la compagnie aérienne te le propose.

Évite de te ruiner avant même d’avoir ton billet d’avion

Si la compagnie que tu choisis te demande de choisir ta place dans l’avion avant l’achat du billet, cherche le bouton permettant d’ignorer l’étape. De même lorsqu’il te sera proposé des excursions, des assurances et d’ajouter une valise en soute car toutes ces options sont super chères.

Ne t’inquiète pas, ta place sera quand même réservée, c’est juste que tu ne pourras pas choisir exactement ton emplacement à bord de l’avion.

L’hébergement: la deuxième dépense la plus importante en voyage

Il y a de nombreuses manières de ne rien ou presque rien dépenser au niveau de l’hébergement lors de ton périple en Islande ou ailleurs que je vais lister ci-dessous. (Si j’en omets, n’hésite pas à me le faire savoir.)

Couchsurfing

Un site qui commence à être très utilisé en Islande. Il permet de trouver des hôtes dans le pays où tu te rends.

Ces hôtes acceptent de t’héberger gratuitement simplement pour rencontrer et partager avec des étrangers. Le problème en Islande c’est que ces hôtes sont très demandés. Je te conseille de t’y prendre à l’avance si tu veux trouver un hôte à Reykjavík. Mais dans les coins plus reculés il ne devrait pas y avoir trop de problèmes.

Il faut quand même savoir que faire du Couchsurfing, ce n’est pas juste profiter d’un lit ou d’un canapé avant de repartir à l’aventure. C’est un moment de partage avec l’hôte, un moment pour l’hôte de voyager à travers tes récits. Lui de son côté sera content de partager avec toi tout ce qu’il sait sur son pays, sa culture et ses traditions.

WWOOF (World Wide Opportunities on Organic Farms)

Cela consiste à travailler, le plus souvent dans une ferme, quelques heures dans la journée et être hébergé et nourri en retour. Une bonne manière de s’immerger complètement dans la culture locale mais il vaut mieux avoir plusieurs semaines/mois devant soi pour vraiment pouvoir découvrir le pays.

Campe dans la nature ou fais comme moi: dors dans ta voiture.

Tu peux faire du camping mais en-dehors de l’été c’est déconseillé voir interdit dans toute l’Islande. Tu peux quand même tenter le coup si le froid et le vent glacé ne t’effraie pas. Mais je te conseillerai quand même en hiver de louer un camping-car ou bien de trouver une manière pas trop inconfortable pour dormir dans ta voiture de location.

Les auberges de jeunesse: un bon compromis

Les auberges de jeunesse en Islande ou ailleurs ne sont pas gratuites mais le prix est relativement faible (- 20€) et tu es sûr de pouvoir y dormir confortablement, de pouvoir te laver et rencontrer d’autres voyageurs.

En emportant un sac de couchage et en achetant leur carte de fidélité (rentable dès 2-3 nuits), tu peux encore réduire le prix de ta nuit. Deux sites pratiques pour trouver et réserver ton auberge: aubergesdejeunesse.com et hostelworld.

Le transport: il va bien falloir sortir de Reykjavík!

Faire du stop

La seule manière de se déplacer en transport gratuitement est de faire du stop. En Islande, si tu restes sur la route 1 qui fait tout le tour de l’île, tu ne devrais pas avoir de problème pour être pris car elle est très fréquentée et les islandais sont super sympas. Sur les autres routes, ce sera beaucoup plus aléatoire…

Le covoiturage: tu connais Blablacar? Bah c’est pareil.

Tu connais sûrement Blablacar mais malheureusement ils ne se sont pas encore implantés en Islande.

Tu peux cependant utiliser des sites tels que Samferda qui m’a personnellement permis de trouver mon road trip ou bien aller faire un tour du côté des groupes facebook de covoiturage en Islande comme celui-ci.

D’ailleurs quand tu fais tes recherches, n’oublie pas que covoiturage se dit « carpooling » en anglais.

Les bus: ils sont cher mais offrent la wifi!

Il y a pas mal de bus qui font des voyages réguliers tout autour de l’Islande mais ils sont assez cher.

Tu peux trouver les horaires et lieux de passages de ces bus sur les sites des compagnies Straeto et Sterna.

Petite anecdote: lors de cette journée, j’ai parcouru une dizaine de kilomètres pour trouver une cache de géocaching mais arrivé proche de son emplacement mon GPS me laisse tomber. Ma seule solution pour avoir une chance de trouver cette cache est d’utiliser internet mais impossible de trouver de la wifi aux alentours.

A un moment, je vois le signal wifi qui apparaît. Je regarde alors autour de moi pour comprendre comment c’est possible et je vois un bus jaune s’éloigner. Je regarde à nouveau mon portable et le signal wifi a disparu.

Je comprends alors que je peux capter le wifi des bus qui passent et j’attends alors le passage de 3 autres bus pour finalement recharger l’emplacement de la boite de géocaching…

Les offices de tourismes ont presque toujours la wifi gratuite si jamais t’es en galère.

La location de voitures

La location de voiture est assez chère tout comme l’essence mais pour de grandes distances, elle est largement moins coûteuse que le bus. Tu peux en profiter pour faire du covoiturage et dormir dedans afin de diviser le prix de l’essence et de la location tout en évitant de payer le logement.

La nourriture: à part les sandwichs jambons-tomate, je suis pas trop calé sur la nourriture islandaise

Je n’ai pratiquement mangé que des sandwichs pour dépenser un minimum d’argent donc je ne pourrais pas te dire si les restaurants sont chers mais à priori c’est un peu plus cher qu’en France.

Pour ce qui est des supermarchés (là je m’y connais mieux), en allant aux magasins Bonus les prix sont équivalents à ceux qu’on a en France à Leclerc ou Auchan.

Donc un « repas » composé d’une pomme, d’une baguette, d’une tomate et de quelques tranches de jambon revient à moins de 2€. Efficace et pas cher, c’est la bouffe que je préfère…

Loue tes affaires de camping sur place et voyage léger

Ne prend pas de valise en soute: ton porte-monnaie te remerciera

Je te conseille fortement, si tu prends un vol low-cost, de ne pas prendre de valise en soute pour ne pas à avoir à payer de frais supplémentaires à l’aller comme au retour qui peuvent facilement atteindre les 60 – 80€.

Le sac que tu prendras en cabine devra donc être assez bien rempli mais fais attention à ce qu’il ne dépasse pas les dimensions autorisés par ta compagnie aérienne. Par exemple pour la compagnie de vol islandaise Wowair, ta valise cabine doit avoir une dimension maximale de 42x32x25 cm soit un sac de 40L maximum.

J’ai une solution pour toi si jamais tu as besoin d’emmener une vingtaines d’habits mais que tu voudrais éviter de prendre une valise en soute. J’ai utilisé cette technique pour partir en Islande: j’avais mes chaussures de rando et 4 couches de vêtements (tee-shirt, sweat, polaire et manteau) alors qu’il faisait 20°C à mon départ de Paris. J’atteins pas le niveau de Maxime Musqua mais c’est déjà assez inconfortable…

Tu peux louer ton matériel de camping sur place

Comme je l’avais raconté dans cet article, durant mes road trips en Islande, j’ai loué un sac de couchage à 1€ par jour pour dormir dans la voiture. Il est en effet possible de louer des affaires de camping pour pas grand chose une fois sur place. Une bonne manière de libérer de la place dans son sac à dos avant de prendre l’avion. Voici un site qui permet ce type de location.

Les couronnes islandaises (ISK)

Le taux de conversion EURO / ISK varie constamment donc je te conseille de jeter un coup d’œil ici mais pour te faire une idée, il est d’environ 1€ pour 125 ISK.

Il est bon à savoir qu’il est possible de payer tout ou du moins presque tout par carte bleu en Islande. Même pour le bus et la piscine.

Cependant, à chaque fois que tu payes ou que tu retires de l’argent avec ta carte, des taxes sont appliquées en fonction de ta banque.

Personnellement, dès mon arrivée à Reykjavík je suis allé retirer 25 000 ISK (= 200 € environ) pour n’avoir à payer les taxes qu’une seule fois pour l’ensemble du séjour.

Tu peux cependant te faire rembourser cette taxe au départ de l’Islande pour des achats excédants 6000 ISK comme expliqué ici.

Et moi, combien j’ai dépensé exactement?

Pour l’ensemble de mon séjour qui a duré 8 jours, j’ai fait pas mal attention à mes dépenses ce qui m’a permis de dépenser moins de 550 €.

  • Billet d’avion aller-retour : 230 €
  • Ticket de bus aller-retour aéroport – Reykjavík : 24 €
  • Excursion Golden Circle : 80 € (beaucoup trop cher et presque aucune liberté, fais-le plutôt en voiture : covoiturage, stop ou location)
  • Essence premier road trip : 50 € (on a divisé par 5)
  • Essence second road trip : 20 € (pour celui-ci aussi on a divisé par 5. On a parcouru de plus courtes distances et la voiture consommait beaucoup moins.)
  • 5 nuits en auberge de jeunesse : 90 € (5 * 18€ avec la carte de fidélité)
  • Sandwichs et autres : 30 € (moins de 4€ par jour)
  • Location du sac de couchage : 4 € (1€ par jour)

Total : 230 + 24 + 80 + 50 + 20 + 90 + 30 + 4 = 528 €

Avec les conseils que je t’ai donné ci-dessus, je suis sur que tu peux diminuer largement plus que moi les coûts de ton voyage.

En commençant par le prix de ton billet d’avion qui peut être inférieur à 100 € si tu t’y prends à l’avance et que tu pars en hors-saison. Ensuite, je ne te conseille vraiment pas de faire des excursions qui te privent de ta liberté et te coûtent extrêmement cher!

Enfin, prévois quand même un budget suffisant pour pouvoir saisir les opportunités qui s’offriront à toi.

Ce n’est pas le montant de ton budget qui rendra ton voyage inoubliable mais toutes les expériences et rencontres que tu n’avais pas prévu mais qui se révéleront formidables. Elles n’ont pas de prix.

Laisse un peu de place à l’inconnu sera mon dernier conseil.

J’espère que ton voyage sera formidable et que mes conseils te seront utiles.

N’hésite pas à m’écrire pour me le raconter ou me poser des questions, ça me ferait très plaisir.

PS: Tu peux lire ma propre aventure en cliquant sur ce lien 😉

Voyager pas cher en Islande: Guide complet
4.9 (98.57%) 14 votes

Merci beaucoup pour le partage !

Suis-moi sur Facebook (lors des mes voyages, j'y raconte en direct mes aventures)