8:00 Mon réveil sonne. Je suis super excité. Et en même temps anxieux à l’idée que, dans seulement quelques heures, je serai dans l’avion, direction l’Islande. Je n’ai encore rien prévu pour mon voyage, exceptée la réservation d’un lit pour ce soir, et ce sentiment d’aller vers l’inconnu, d’être complètement libre m’emplit. Je me sens super bien. Je sens déjà que ça va être une expérience inoubliable.

A 18 ans, c’est donc mon premier voyage en solitaire. Sûrement pas le dernier.

Vais-je avoir la chance d’observer des cascades? des geysers? ou peut-être même des aurores boréales? J’ai cru comprendre que la période durant laquelle on peut observer des aurores boréales est terminée (septembre – mars) mais je croise les doigts pour avoir cette chance.

Départ pour l’Islande

Avec comme seule valise mon sac à dos Eastpak de 24L remplis à bloc, un manteau acheté la veille à Décathlon et mes chaussures de rando aux pieds, j’attends avec impatience que l’avion décolle.

Mon avion pour l'Islande

J’ai acheté mon billet aller-retour une semaine plus tôt, en plein milieu de mes partiels. On est le 5 avril 2016 et mon vol retour est pour le 13 avril. Ce billet m’a coûté ‘seulement’ 230€ en utilisant ces astuces auquel il faut ajouter 24€ pour le bus qui me transporte à l’aller et au retour entre l’aéroport et Reykjavík (la capitale). Car oui l’aéroport ne se trouve pas à Reykjavík mais à Keflavík qui se situe à une cinquante de kilomètres.

Pourquoi je ne transporte qu’un sac à dos avec moi

N’avoir qu’un sac à dos avec moi a plusieurs avantages. Tout d’abord, je n’ai pas à payer des sommes astronomiques pour mettre une valise en soute (sur les vols low cost, les valises en soute ne sont presque jamais comprises). Je suis également certain qu’en cas d’escale ma valise ne partira pas dans un autre avion et je gagne énormément de temps à l’embarquement. Au retour, alors que j’étais en retard, j’ai même eu la chance de trouver une file pour le check-in complètement vide réservée aux personnes n’ayant pas de valises en soute. Je ne suis pas sûr que j’aurai eu le temps d’embarquer si ce n’avait pas été le cas…

J’arrive donc à Keflavík en début d’après-midi et je prends immédiatement le bus qui m’attend pour Reykjavík. Durant le trajet, j’observe pensif les paysages désertiques de l’Islande.

Les frais bancaires en Islande

Après avoir été déposé, je cherche immédiatement un distributeur pour retirer 24 000 ISK (environ 200€ en Couronnes Islandaises). Tout est payable par carte bancaire en Islande mais à chaque paiement et à chaque fois que vous retirez de l’argent, des frais bancaires sont ajoutés. C’est pourquoi j’ai décidé de retirer une grosse somme d’un coup qui me suffira pour la durée du séjour. Vous devez également savoir qu’il est possible de se faire rembourser la TVA en rentrant en France pour des produits coûtant plus de 6000ISK.

Je me dirige ensuite vers mon auberge de jeunesse en longeant l’océan. Je peux voir au loin des montagnes enneigées.

Montagnes enneigées de l'autre côté de l'océan

L’auberge de jeunesse, un lieu parfait pour rencontrer d’autres voyageurs

C’est la première fois que je dors dans une auberge de jeunesse et je suis surpris par la propreté du lieu. C’est vraiment parfait! Un coin restaurant avec réfrigérateur, micro-ondes… une salle détente et des personnes sont mêmes présentes pour m’accueillir. On me donne les clés de mon dortoir mixte et en entrant je rencontre une artiste néerlandaise et une chinoise vivant à Londres. Un ami de cette dernière nous rejoindra plus tard et ils me raconteront que cela fait des années qu’ils voyagent (6 ans pour elle et 9 pour lui). Ils ont tout les deux commencés en prenant un aller-simple pour l’étranger et une fois là-bas, ils n’ont cessé de voyager en enchaînant les petits boulots (serveur, hôte d’hôtel, femme de ménage…). En échange de ces petits boulots, ils étaient la plupart du temps nourris et logé et recevaient également un faible salaire qu’ils économisaient pour se payer le prochain billet. Ils se sont rencontrés en Australie et depuis ils voyagent ensemble dès qu’ils en ont la possibilité.

Je tombe sur une manifestation (scandale « Panama Papers »)

Je pars ensuite m’acheter à manger mais en chemin je tombe sur une manifestation. Je les rejoins sans avoir aucune idée de la raison de cette manifestation et on marche alors jusqu’à un immeuble où des gendarmes et les chaînes de télévision nous attendent.

Manifestation en Islande devant le Parlement

Une pluie d’œufs, de tomates et autres comestibles s’abat sur l’immeuble où, je l’apprendrai plus tard, réside le Premier ministre. Cette manifestation faisait donc suite au scandale « Panama Papers ». Les islandais étaient là pour obtenir la démission de leur Premier ministre qu’ils ont finalement obtenu.

Golden Circle et Road trip au programme

Le lendemain, je pars à l’office de tourisme, je demande des informations aux personnes dans l’auberge de jeunesse et je fais des recherches sur ce que je pourrai faire. On me conseille de faire le Golden Circle et l’office de tourisme m’aide à trouver un tour guidé pour le lendemain. Sur le net, je trouve un site de covoiturage (samferda) qui me permettra de faire un Road trip de deux jours avec un photographe islandais et 3 autres backpackers…

Clique ici pour lire la suite de mon aventure dans le deuxième billet.

Partir seul en Islande : conseils et retour d’expérience
5 (100%) 5 votes

Merci beaucoup pour le partage !

Suis-moi sur Facebook (lors des mes voyages, j'y raconte en direct mes aventures)