Aujourd’hui, Cercle d’Or (Golden Circle) au programme.

J’ai réservé hier un tour de 8 heures en car pour visiter trois lieux qui valent le détour: Geysir dans la vallée Haukadalur qui a donné son nom aux phénomènes des geysers, la chute Gulfoss (la Chute d’Or) qui est l’une des plus belles cascades d’Islande et le parc national de Þingvellir qui est situé à la séparation des plaques tectoniques américaines et européennes. Un arrêt est également prévu pour visiter la serre Friðheimar où sont cultivées tomates et concombres en utilisant l’énergie géothermale.

Vous pouvez retrouver la première partie de mon aventure en Islande en cliquant ici.

Le Golden Circle

Carte de la boucle réalisée:

Carte du tour du Golden Circle

1. Friðheimar: culture en serres

Notre premier arrêt est donc à cette ferme biologique. Elle n’a rien d’exceptionnel mais je m’y attendais.

Serre à tomates en Islande

Le propriétaire du lieu nous présente rapidement son activité avant d’enchaîner sur la qualité de ses tomates et les produits qu’il vend. Un arrêt parfait pour faire dépenser autant d’argent que possible aux touristes.

Le car ne repars que dans 30 minutes. Je décide donc de laisser le fermier et les autres touristes avec leurs tomates pour visiter les environs. Je déniche pas très loin une autre ferme avec quelques chevaux ou plutôt poneys car les chevaux islandais sont assez petits.

Chevaux islandais

A côté de l’enclos, je rencontre une dame qui m’explique que ces chevaux lui appartiennent et qu’elle les élève exclusivement pour faire des compétitions.

2. Geysir: des geysers très actifs

A peine descendu du car, je vois un geyser entrer en éruption en projetant de l’eau à une dizaine de mètres de haut. Je cours me rapprocher pour ne pas rater la prochaine éruption. Sur le chemin, je vois des panneaux indiquant que l’eau est à plus de 80 degrés. Mieux vaut rester un peu éloigné…

température de l'eau près des geysers

Le geyser principal entre en éruption toutes les 5-10 minutes et j’observe donc toutes sortes d’éruptions. C’est impressionnant de voir la bulle se former en soulevant l’eau de plus en plus haut jusqu’à exploser et projeter des jets d’eau bouillante qui atteignent parfois plus de 20 mètres de haut.

début d'éruption d'un geyser

Je reste là à admirer le spectacle un long moment avant de grimper sur une colline pour manger mon sandwich en admirant le paysage montagneux.

3. Gulfoss: une cascade unique

En arrivant devant cette chute d’eau, je suis choqué par la beauté du lieu. Je n’ai qu’une envie: rester là à regarder la chute d’eau pendant des heures…

chute d'eau Gulfoss en Islande

Mais le temps est limité donc je me balade tout autour pour prendre photos et vidéos.

Cascade Gulfoss

Un chemin permettant de s’approcher au plus près de la cascade est interdit au public car enneigé et glissant mais personne ne respecte l’interdiction. Je ne veux pas rater une miette du spectacle donc je l’emprunte également à mes risques et périls. Le spectacle est à couper le souffle…

Au plus près de la chute d'or, Gulfoss

4. Þingvellir: entre deux continents

On fait une petite randonnée en longeant la faille qui sépare les deux continents. J’ai l’impression de marcher le long du Mur du Nord dans Game of Thrones tellement la séparation entre les deux plaques est impressionnant avec l’une d’elle surplombant l’autre.

faille islande entre les deux plaques

Certaines scènes de Game of Thrones ont d’ailleurs été tourné dans ce parc comme vous pouvez le voir ici (lien anglais).

paysage du parc national en Islande

Durant les trajets en car, une dame nous raconte l’histoire de l’Islande, nous parle des lutins, des elfes et autres êtres féériques qui peuplent l’Islande. Croyance très présente chez les islandais et qui fait rêver les touristes. J’apprends également que c’est presque une tradition pour les islandais d’écrire au moins un livre dans leur vie. Chaque année, 1500 livres sont publiés ce qui donne un ratio de 3 livres pour 600 habitants (à titre de comparaison, en France, le ratio est de moins d’un livre pour 600 habitants). Elle nous raconte aussi que de nombreux criminels se cachent dans les montagnes et redescendent de temps en temps voler de la nourriture dans les villages. Je n’ai aucune source prouvant ces dires qui ne sont peut-être que des histoires racontées aux enfants pour les dissuader de se promener trop loin.

Balade de nuit et Street Art à Reykjavík

Après être rentré, je décide, malgré la fatigue, d’aller faire une balade de nuit dans Reykjavík car je ne suis pas sûr d’en avoir à nouveau l’occasion. Je me perds dans la ville et je découvre des Street Art un peu partout. J’en trouve certains dans des rues commerçantes, d’autres dans des parkings voire même dans des lieux à l’abandon.

Je rentre ensuite à l’auberge en me demandant ce que je pourrais faire demain. Ce sera mon dernier jour à Reykjavík et je suis sûr que j’ai encore pleins de choses à voir.

Ce n’est que le début de mon aventure en Islande qui m’a réservé de nombreuses surprises…

Clique ici pour lire la suite de mon aventure dans le troisième billet.

Pourquoi le Cercle d’Or est incontournable en Islande ?
5 (100%) 6 votes

Merci beaucoup pour le partage !

Suis-moi sur Facebook (lors des mes voyages, j'y raconte en direct mes aventures)