/Vietnam/

37 repousse-touristes naturels made in Vietnam

37 repousse-touristes naturels made in Vietnam

Déjà deux mois que je suis arrivé au Vietnam mais j’ai l’impression que ça ne fait qu’une semaine tellement le temps passe vite.

Je ne voulais pas parler du Vietnam et de Da Nang, de peur de donner envie à trop de personnes de venir ici donc j’ai finalement décidé de faire un article où je liste tout ce qui est choquant pour un petit occidental débarquant pour la première fois en Asie du Sud-Est.

La guerre du Vietnam est terminée depuis 44 ans mais ce n’est pas le moment de baisser ta garde.

Si tu n’es pas prêt à surmonter ces 37 difficultés, mieux vaut faire demi-tour dès maintenant.

Ready ?

J’espère que tu as quand même pris l’option annulation parce qu’après avoir découvert le côté obscur du Vietnam, je ne pense pas que tu seras toujours à même de franchir le cap.

En espérant garder le Vietnam pour moi tout seul, voici 37 faits réels sur ce dangereux pays oriental:

1. Le sex-appeal vietnamien

En te baladant en bord de plage, ou même en plein centre-ville, tu auras peut-être la chance de rencontrer des vietnamiens faisant respirer et bronzer leur brioche.

Besoin d’un aperçu?

C’est cadeau :)

Ventre à l'air des papas vietnamiens

2. Ils sont (presque) des experts de la contrefaçon

Si tu fais un tour dans les grands marchés locaux où tu peux acheter de tout, et en particuliers des vêtements, tu te rendras compte qu’il est compliqué de trouver des habits qui ne soient pas de marque.

Nike, Adidas, Champion, Supreme, … ils sont tous présents.

Mais au cours de leur transport depuis les usines en Chine jusqu’à ces petits marchés, il semble qu’ils soient passé par des zones toxiques leur ayant transmis quelques…

Contrefaçon ratée made in Vietnam

mutations.

3. Le Vietnam est un pays en voie de développement, et ça pour développer, ils développent

A Da Nang, dans le centre du Vietnam, la ville se développe tellement vite depuis quelques années qu’il y a de grandes chance pour que l’hôtel ou l’appartement ou tu séjournes ait terminé sa construction il y a moins de six mois.

Cela implique quelques soucis.

Le premier étant que tu auras probablement un bâtiment en construction juste à côté de ton appart.

Bon courage pour profiter de tes dimanche matins…

Ils n’ont pas vraiment de week-end ici, donc que ce soit lundi ou dimanche, ils seront toujours présents pour travailler et défoncer du béton au marteau-piqueur.

4. Les vietnamiens vivent dans le moment présent

Le second soucis étant que lors de ces constructions (et du choix du positionnement des fenêtres), les architectes ne pensent pas toujours au fait que de nouveaux, et plus grands bâtiments pourront apparaître dans quelques mois de chaque côté.

Cela nous donne des hôtels avec des fenêtres dans toutes les chambres (comme on le voit sur TripAdvisor ou Booking) mais une réalité où une seule chambre par étage (sur 3 à 5) a vue sur autre chose qu’un mur.

Fenêtre avec vue sur mur

Ça m’est arrivé il y a deux semaines et j’ai eu de la chance que la manager accepte de me changer de chambre.

Je suis passé d’une chambre avec une fenêtre en coin donnant sur le mur de l’immeuble à côté à une chambre avec baie vitrée, vue sur la ville.

Une petite pensée pour les touristes à qui appartenaient ces valises qu’elle a déplacé de cette chambre parfaite à ma précédente.

5. On est tous considéré comme de potentiels criminels

En prenant une chambre à l’hôtel, ils vont forcément te demander ton passeport.

Et comme il est tout au fond de mon sac à dos, je passe toujours un moment agréable à tout vider pour l’en sortir.

Aussi, si tu souhaites passer la nuit dans l’hôtel de ton date Tinder, ou que ton date vient chez toi, il faudra à nouveau montrer un ID.

Donc, essaye d’avoir toujours un document ou une copie avec toi pour éviter d’avoir à faire un aller-retour à ton appart…

6. Les filles Tinder qui sont là pour le business

Non, je ne parle pas de prostitution, mais ce n’est pas très éloigné.

Au Vietnam, et aussi dans la plupart des pays d’Asie, tu as des bars “à filles”.

Je n’y suis jamais allé mais apparemment, c’est un bar où tu vas juste pour être en compagnie de filles.

Tu prends un verre et en bonus, tu as une fille qui vient te parler, te serrer dans ses bras, te faire un lap dance?

Et donc, si tu passes un peu de temps sur Tinder, tu vas forcément match l’une de ces filles.

Elle ne te dira pas directement de venir dans son bar mais si tu souhaites la rencontrer, ce sera uniquement là-bas.

J’imagine que ça fait parti de leurs tâches quotidiennes de répondre aux mecs sur l’application.

7. Les vietnamien(nes) travaillent beaucoup trop!

Comment tu veux planifier un rendez-vous quand elle travaille du lundi au dimanche entre 10 et 12h par jour et dois étudier le reste du temps?

Si tu tombes amoureux d’une étudiante, tu devras probablement te heurter à cette problématique.

Je n’ai pas vraiment de solution pour toi si ce n’est d’essayer de l’inviter au cinéma pour relaxer après un examen.

C’est un très mauvais lieu de rendez-vous mais parfait pour se reposer.

Enfin, pour elle, pas pour toi, parce que:

8. Tu devras devenir trilingue en allant au cinéma

Je suis allé voir Joker récemment (oui, c’était un date. Non, ce n’est pas une étudiante) et le film était super mais j’ai un soucis.

Je me débrouille en anglais donc ça se passe plutôt bien mais dès qu’il y a une phrase que je ne saisis pas et que je descends les yeux vers les sous-titres, je suis encore bien plus perdu… merci les sous-titres vietnamiens!

Ah et si tu regardes Netflix avec une viet, il faudra absolument lui mettre les sous-titres donc on en revient au même problème haha

Solution: level up ton niveau d’anglais.

Ou bien tu abandonnes les films et tu passes au point suivant…

9. Tu vas devoir apprendre le langage des signes

Difficile de trouver des vietnamiens parlant bien anglais.

En particuliers, si comme moi, tu préfères aller manger dans les restaurants locaux, tu as une probabilité proche de 0 de pouvoir échanger plus de deux mots en anglais avant de devoir passer au langage des signes (ou de sortir Google Traduction).

Dans les restaurants de street food, c’est assez simple, tu pointes du doigt la nourriture que tu souhaites dans leur buffet puis tu dis “Cam on” (“Merci”) pour les remercier d’avoir perdu 5 minutes à tenter de comprendre ce que tu souhaitais manger.

Bien que tu ais fais un effort pour les remercier en vietnamien, je ne suis pas sûr qu’ils t’aient compris parce que…

10. Ils ont 36 intonations différentes

Enfin 6, mais c’est quand même super compliqué de tout bien prononcer pour être compris

… et ce, même si tu passes 15 minutes par jour sur Duolingo (oui oui, je parle par expérience…).

11. Les 42000 sms que je reçois par semaine après avoir pris une SIM

Et bien sûr, ils sont tous en vietnamien.

Screenshot des derniers SMS vietnamiens que j'ai reçu

Donc aucune idée si c’est pour me dire que je suis recherché par la CIA ou que je vais bientôt être à cours de crédit téléphonique.

12. Il a pas dit bonjour, du coup, on lui a …

Tu as probablement appris deux mots en vietnamien: “Xin Chao” (“Bonjour”).

Peut-être même “Tam Biet” (“Au revoir”).

Félicitations, cela ne va t’être d’aucune utilité.

Personne ne dit bonjour, ne se serre la main, se fait la bise ou se dit au revoir.

Si tu te mets à dire bonjour, tu vas juste te prendre des vents.

Il faut donc que tu apprennes à être plus silencieux et…

13. Interdiction de s’embrasser en public

Tu es en couple depuis 5 ans avec ta copine vietnamienne?

Aucune différence.

Si tu la retrouves pour prendre un déjeuner après une semaine sans la voir, suis bien mes conseils pour ne pas déclencher un cataclysme:

Tu ne dois pas la toucher ni l’approcher de trop près.

Fais comme si tu ne la connais pas (ou presque, ne l’ignore pas totalement, reste décontracté), retiens toi de laisser un “Xin Chao” sortir de ta bouche et force toi à imaginer que c’est ton ex avec qui tu souhaites rester ami.

Tu pourras te remettre en couple avec ton ex une fois que vous vous trouvez à l’abri des regards.

Mais en fin de rendez-vous un problème de logistique peut se poser…

14. Non, tu ne monteras pas à l’arrière de son scooter

Cela m’est arrivé à plusieurs reprises de monter à l’arrière du scooter d’une vietnamienne et je trouvais ça normal jusqu’à ce qu’on m’explique qu’un homme ne monte jamais à l’arrière d’un scooter ici.

Et c’est vrai que je n’ai ensuite jamais vu d’homme viet à l’arrière d’un scooter conduit pas une femme.

J’ai alors repenser aux fois précédentes et je me suis rappelé qu’en effet, ça avait l’air de les choquer que je ne conduise pas et que je monte à l’arrière.

Tu risques de perdre toute virilité. Heureusement que tu as l’excuse d’être un expat.

Mais cela ne t’excusera pas le prochain point…

15. Il n’y a que les enfants qui se déplacent à vélo

Tous les viets majeurs ont un scooter.

Les seuls viets que tu verras à vélo sont soit des enfants soit de vieilles dames transportant d’énormes cargaison de produits en tout genre.

Velo vietnamien avec sa cargaison d'aliments

Passer du vélo au scooter, c’est comme passer d’enfant/adolescent à adulte.

Donc en m’achetant mon super vélo une semaine après être arrivé au Vietnam, j’ai enfin atteint le niveau 0 de virilité.

Le vélo que je me suis acheté à Da Nang

16. Apprend à conduire à l’instinct

Bien que je me déplace à vélo, j’ai les mêmes règles de conduite qui s’appliquent.

Après deux mois de conduite quotidienne, je peux désormais assurer sans avoir passer de permis moto qu’il n’y a qu’une règle qui compte: “le chemin le plus court, tu prendras”.

Priorité à droite? Doubler par la gauche? Mettre son clignotant avant de tourner? Rouler sur la voie de droite? Laisser traverser les piétons?

Oublie tout ça, ce qui est important, c’est que tu arrives à ta destination le plus rapidement possible. Prend toujours le chemin le plus court, et claxonne si quelqu’un se trouve sur ton chemin.

Ce n’est pas bien compliqué d’être sur deux roues.

Par contre pour les piétons…

17. Tu peux oublier les trottoirs, ils ne sont pas pour toi

Tu remarqueras que les bords des trottoirs sont tous un peu en biais.

Trottoirs à scooters au Vietnam

C’est simplement pour facilité la montée des motos qui viennent s’y garer.

Ici, trottoir = parking.

J’avais du mal à comprendre au début. Je me demandais pourquoi ils ont construits des trottoirs si il est impossible d’y marcher.

Puis j’ai compris que je suis juste stupide. A quoi ça sert de marcher quand tu peux te déplacer à moto? Ils sont cons ces touristes.

18. A quoi sert la ceinture de sécurité ?

Au Vietnam et comme dans tous les pays en voie de développement par lesquels je suis passé, personne ne met sa ceinture de sécurité.

A moins que ça ne fasse biper la voiture. Mais même dans ce cas, ils ont trop peur d’être en sécurité donc ils la clipsent dans leur dos.

Ils ont peut-être peur de rester emprisonné?

Ça m’est arrivé plusieurs fois de me rendre compte que les ceintures à l’arrière de mon GrabCar n’avaient absolument jamais été utilisées. Il restait le plastique comme lorsque tu déballes ton nouveau smartphone.

J’essaye de garder l’habitude de l’attacher mais j’admets la mettre de moins en moins.

Heureusement, qu’en moto, le moyen de transport préféré des vietnamiens, on se sent bien mieux en sécurité…

19. Le casque est là uniquement pour éviter les amendes

Ils sont obligés de porter un casque lorsqu’ils se déplacent en moto.

Donc (presque) tout le monde en a un sur la tête.

Mais je ne suis pas certain de l’utilité…

La plupart ne le serrent pas du tout. Si tu tombes, le casque sera parti avant que tu ne touches le sol.

OK, c’est pas génial, mais le soucis, quand t’es touriste et que tu souhaites prendre un taxi moto (GrabBike), c’est que tu vas devoir toi aussi porter un casque impossible à serrer. Et qui ne protège ni ton crane, ni ton visage.

Accroche-toi bien!

GrabBike, le taxi à moto en Asie

En parlant de GrabBike…

20. Les taxi scooters sont toujours perdus

Je ne sais pas ce qu’il y a avec l’application Grab mais ils semblent avoir un gros soucis à la faire fonctionner.

Lorsque la course démarre, ils essayent de mémoriser la destination, et de faire marcher leur sens de l’orientation avant de renoncer et de passer sur Google Maps.

Ils n’utilisent pas d’écouteurs pour écouter les indications lors du trajet mais tiennent en général leur portable d’une main, le guidon de l’autre et conduisent les yeux rivés sur le portable.

J’accepte mon destin et repasse ma vie dans ma tête à chaque fois que je prends la décision de me déplacer en GrabBike.

Heureusement que je me suis acheté un vélo.

J’évite alors à la fois de me déplacer en GrabBike et de me faire rouler dessus en étant piéton…

21. Traverser la route en tant que piéton

Ici, tu peux oublier les feux de signalisation, les passages piéton (qui ne sont pas juste la pour faire joli) ou les voitures qui s’arrêtent pour te laisser passer.

Au Vietnam, c’est le plus fort qui gagne.

Si tu es en voiture, tu roules sur les scooters et si tu es en moto tu roules sur les piétons.

Personne ne s’arrêtera pour toi. Si tu te retrouves en face d’un véhicule, il va klaxonner jusqu’à ce que tu t’écartes de son passage ou que tu passes sous ses roues.

Je te conseille de suivre un programme d’entraînement intensif au sprint et à l’esquive avant de venir.

En parlant de sprint, tu seras souvent en concurrence avec…

22. Les rats

Je n’ai jamais vu autant de rats que depuis que je suis arrivé à Da Nang. Principalement le soir, quand je vais manger à vélo ou que je rentre de mon coworking, je suis assuré d’en croiser 3 ou 4 sur mon chemin (parfois bien écrabouillés au milieu de route).

Des rats énormes en plus. Comme ceux qui se cachent sous les bancs des métros parisiens.

23. Et les cafards

Voila les deux principaux énergumènes qui vont te choquer en arrivant.

Je n’avais jamais vu de cafards avant de venir ici. Je peux te dire que j’ai eu ma dose maintenant avec tous ceux qui se prolifèrent ici.

Tu en verras aussi principalement la nuit dehors mais j’en ai aussi vu dans les restaurants locaux, dans mon coworking et une fois à l’hôtel. Je sortais de la douche et j’en ai vu un de la taille de mon pouce sortir de derrière la tête du lit…

Cafard dans mon chambre d'hôtel au Vietnam, après quelques coups de claquettes

Je m’en suis débarrassé à coup de claquettes et je me suis couché sans oser regarder s’il y avait tout un nid sous le lit.

Il y a une raison simple à l’existence de tous ces rats et cafards:

24. La décharge à ciel ouvert

Cela m’avait choqué pour la première fois lorsque je m’étais rendu en Egypte. Depuis, j’ai compris que c’est comme ça dans la plupart des pays du tiers monde.

Les gens jettent leurs déchets dans la rue.

Ils en ont absolument rien à faire de dégueulasser la rue, la rivière ou les plantes près de chez eux tant qu’à l’intérieur de leur maison, c’est plutôt propre.

Tout à l’heure, je passais devant un magasin et j’ai vu un viet prendre la dernière clope de son paquet, avant de jeter le paquet vide dans la rue comme si de rien n’était.

J’ai discuté avec des jeunes viets et ils me disent que c’est principalement les vieux qui se comportent de cette manière et que ce comportement disparaîtra progressivement avec les nouvelles générations qui prêtent plus attention à l’environnement.

On croise les doigts.

Il y a quand même un truc qu’ils font bien mieux que les occidentaux:

25. Ils se nettoient l’anus au karcher

Plus besoin de papier WC maintenant que tu as une sorte de pistolet à eau surpuissant pour tout bien nettoyer quand tu as terminé tes affaires.

Comment se nettoyer les fesses après la grosse commission, en Asie

Il y a quand même un truc que je ne suis pas sûr d’avoir bien compris: est-ce qu’ils gardent le cul trempé en remettant leur caleçon?

Quoi qu’il en soit, je ne comprends pas pourquoi on a pas ça en France, c’est super efficace pour vraiment bien se nettoyer plutôt que de tout s’étaler avec le papier….

26. Les serviettes en papier (format A4, grands carreaux) au restaurant

Si tu manges dans les restaurants locaux, tu auras parfois la chance d’avoir de véritables serviettes en papier pour te moucher après avoir manger un plat super épicé.

Mais la plupart du temps, tu devras te frotter avec des serviettes de type feuille d’imprimante

Serviettes feuille d'imprimante dans un restaurant local vietnamien

…ou des feuilles de cours qu’ils recyclent comme ils peuvent.

Feuille de cours comme serviette avec mon Banh Mi au Vietnam

27. Et leurs chaises de dinette

Oui, ce sont des chaises ultra petites qui ont l’air d’avoir été designé pour des enfants de 6 ans.

Mais tu vas devoir réussir à poser tes grosses fesses dessus en essayant de ne pas la briser sous ton poids.

Les tabourets des restaurants locaux

Ça fait peur au début mais comme le reste, tu t’y habitueras vite (ou tu iras manger uniquement dans les restaurants pour touristes, à toi de voir).

28. Tu maîtrises les baguettes?

Je pensais assez bien me débrouiller avant de poser le pied au Vietnam. Mais entre manger des sushis ou makis et manger des nouilles, des pilons de poulet ou des morceaux de boeuf avec les baguettes, c’est une tout autre histoire.

Bon, t’as le droit de te servir d’une grosse cuillère aussi. Mais tu peux tout de suite oublier les fourchettes et couteaux.

Je t’avoue que je n’ai toujours pas compris comment ils coupent leur poulet et boeuf avec une cuillère et deux baguettes. Donc j’en viens souvent à utiliser les doigts avant de m’essuyer les mains avec deux belles feuilles d’imprimante.

29. Tu vas attraper la tourista

Le changement de météo et de nourriture va être tellement déstabilisant pour ton corps que tu risques fortement de te retrouver à passer tes premiers jours sur les toilettes.

Tu te demanderas si ça vient des glaçons dans ton verre de la veille, des légumes que tu as eu avec ton plat “Mi Quang” de ce midi ou bien de la pluie qui t’a trempé hier après-midi.

Quoi qu’il en soit, prépare toi à ces premiers jours difficiles. Ton corps s’habituera vite.

Tant que tu ne bois pas l’eau du robinet…

30. Les robinets d’eau potable

L’eau du robinet n’est pas potable. Même si tu penses mourrir de soiffe à cause de la châleur, ne tente pas ta chance à moins que tu souhaites passer une (très) mauvaise semaine.

Il va donc falloir que tu trouves de l’eau potable. Et pour cela, tu as deux solutions:

  1. Acheter de l’eau en bouteille.
  2. Boire l’eau du robinet.

Enfin, pas n’importe quel robinet.

L’eau de ces robinets est potable parce qu’elle passe par un filtre électrique.

Deux mois que je bois l’eau dans ces robinets et tout va bien.

Ce qui ne va pas, c’est la taille de ces robinets…

Ils sont tellement fin que ça prend 5 minutes pour remplir sa bouteille d’eau.

Robinet d'eau potable au Vietnam

Et quand tu es au Vietnam et qu’il fait 35°C tous les jours, je peux te dire que tu la remplis souvent ta bouteille…

31. Sweatshirt, manteau et pantalon, comment survivent les vietnamiens face à la chaleur?

Et dire que moi, en claquette, short et tee shirt, je transpire déjà à grosse goutte après 2 minutes dehors.

OK, ils sont habitués depuis leur naissance à ce climat chaud et humide, mais s’habiller comme ça c’est abusé. Je tomberai dans les pommes au bout de 5 minutes à leur place.

J’avais l’impression d’étouffer le premier jour où je suis arrivé tellement il faisait chaud et que j’avais du mal à respirer l’air ultra humide.

Finalement on s’habitue assez vite.

Enfin, on fait surtout attention à éviter de sortir entre 10 et 14h.

Je comprendrai un peu plus tard que les viets se couvrent autant pour éviter de bronzer car avoir la peau blanche est un signe de beauté au Vietnam. Contrairement à la France où l’on cherche à bronzer le plus possible à chaque fois que l’on part en vacances.

Comme tout, ce qui est rare est convoité.

Et il y a bien une chose que je ne désire pas du tout mais qui ne cesse de venir à moi depuis que je suis arrivé…

33. Les moustiques et leur soiffe insatiable pour le sang sucré des étrangers

Rien que de l’écrire, ça réveille mes démangeaisons…

A chaque fois que je passe ma soirée dehors, je dois m’attendre à rentrer avec 10 - 15 nouveaux boutons de moustiques sur les pieds et chevilles.

Heureusement qu’ils ne transportent pas de maladie comme en Thaïlande…

34. Dans le noir, une fois par mois, tu vivras

Qu’elles soient planifié par la compagnie d’électricité ou survienne suite à une tempête, les coupures d’électricité sont présentes au Vietnam et tu devras t’y préparer (ou choisir un hôtel/appartement qui possède un générateur) parce qu’elles peuvent dure assez longtemps.

Il y a eu une coupure de 3h aujourd’hui suite à la tempête et dimanche dernier pendant 12h suite à des travaux de la compagnie électrique.

35. Et 3 mois, au plus long, tu resteras

…Avant de devoir sortir du pays pour renouveller ton visa.

Le moyen le plus rapide / économique que j’ai trouvé est de faire appel à un service de visa run vers le Laos (en vivant à Da Nang, tu trouveras facilement sur les groupes Facebook de la ville).

Je paye environ 100€ pour obtenir un nouveau visa de 3 mois avec entrées multiples.

On prend le bus à 7h du matin, on roule jusqu’à la frontière avec le Laos et on est de retour dans les alentours de 18-19h.

Soit une journée complète.

Emporte un livre ou ta Kindle pour tuer le temps.

36. Chaque banque a des frais et une limite de retrait différent

Si tu débarques tout juste et pars retirer quelques dongs dans un distributeur pris au hasard, tu es quasi sûr de tomber sur un ATM où tu auras des frais.

Et quand tu vas devoir payer ton appartement en cash, tu vas avoir du mal à trouver une banque te laissant retirer plus de 2 ou 5 millions.

Heureusement que tu es tombé sur ce blog parce que j’ai justement déniché LA banque vietnamienne sans frais ni limite ;)

37. Je suis tombé amoureux de ce pays

Petit garçon vietnamien seul dans la forêt

Avec cet article, j’apporte ma pierre au repousse-touriste ultime.

Combien d’entre-vous seront descendus jusqu’à ce dernier point? 5%? 10% grand maximum?

Si tu es encore là, c’est que tu n’as pas perdu espoir.

Donc dis moi: qu’est-ce que je peux faire de plus pour te pousser à renoncer à ton voyage?

Je n’ai pas une dent contre les touristes, c’est juste que je veux garde le Vietnam rien que pour moi haha

Après deux mois passé à Da Nang au Vietnam, je suis parti en Thaïlande avec l’intention d’y passer au moins un mois.

Mais le Vietnam me manquait tellement que six jours plus tard, j’étais déjà de retour.

Tu seras probablement déboussolé les deux premiers jours en arrivant mais si tu persistes un peu, tu vas t’adapter et commencer à apprécier 95% de la vie ici (oui je ne suis toujours pas fan des rats et cafards)

Je ne te partagerai pas dans cet article tout ce que j’adore à propos du Vietnam. Je te laisse découvrir par toi-même ou attendre que j’en parle dans un prochain article ;)

Je pars maintenant manger mon plat vietnamien préféré “Banh Xeo” dans le resto à 2 minutes à pieds de mon coworking où je mangerai assis sur une chaise en plastique, deux baguettes dans la main droite, une grosse cuillère dans la main gauche, et avec quelques feuilles d’imprimante pour m’essuyer.

Abonne-toi au blog

Pour être prévenu de la sortie de nouveaux articles